Gwendoline a voyagé sur un voilier

Cela fait plusieurs mois, qu’elle a quitté la France. Après plusieurs pays en Asie, direction l’Australie. Elle y découvre un pays jeune et dynamique. Elle y rencontre de nombreuses personnes. Grâce à une rencontre, Gwendoline a voyagé sur un voilier. Une expérience unique! Voici son histoire…


 

Gwendoline a voyagé sur un voilier

1. Qui es-tu?

Je m’appelle Gwen, je vais sur mes 25 ans en Août, je viens de la région parisienne et j’ai eu la chance de vivre quelques mois dans le centre de Paris avant de partir voyager début mars 2015. Avant ça, j’ai fait mes études dans une école de commerce afin d’obtenir mon Master Rh. J’occupais un poste de chargée de recrutement juste avant de filer.

J’ai toujours voulu voyager. Je comptais à la base partir après mon bac mais mes parents (voix de la sagesse) m’ont conseillé de finir mes études avant, par peur que je ne reprenne jamais à mon retour. Ils ont eu bien raison après réflexion !

J’ai donc réalisé toute ma scolarité en alternance afin de pouvoir économiser et partir.

Le WHV c’est imposé naturellement à moi. Je passais mes journées à effectuer des recherches et à rêver de voyage alors j’en ai très rapidement entendu parlé ! Pratique, accessible, rapide et donnant un large choix de pays et une grande liberté c’était juste parfait.

gwen trip car

2. Pourquoi l’Australie?

J’ai commencé mon voyage par L’Asie du sud-est. Vietnam, Laos, Thaïlande, Cambodge, Birmanie puis Indonésie. Je suis partie en couple mais nos chemins se sont séparés après quelques mois. J’ai donc rejoins d’autres compagnons de routes ! Après 7 mois à parcourir L’Asie l’argent à commencé à manquer. A ce moment là deux choix s’imposaient à moi : rentrer ou trouver le moyen de renflouer les caisses. Je n’étais pas du tout prête à gérer un retour en France et ma nouvelle vie de baroudeuse me plaisait beaucoup trop. C’est à ce moment que j’ai pensé à L’Australie et à faire mon Working Holidays Visa. J’avais beaucoup entendu parlé de ce grand pays plein de surprises et des nombreuses aventures des PVTistes sur place! Alors je me suis lancée.

gwen trip vue

 

3. Comment t’es-tu préparé?

En terme d’organisation, je n’ai jamais été la plus douée, surtout lors de mes voyages. Tout se fait un petit peu au dernier moment selon mes envies et mes rencontres. J’ai commencé par activer mon réseau via les réseau sociaux. Mes amis rencontrés durant le trip vivant en Australie, ceux de France y étant déjà allé ou y vivant toujours. Et c’est tombé ! Un ami voyait deux places se libérer dans son appartement et pouvais nous accueillir à Sydney. (je voyageais avec un copain) c’était parfait ! Une fois le visa en poche nous avons donc filé la bas. Sur place, les premières choses à faire sont évidement organiser un peu tout l’administratif, téléphone, banque, CV… Et rechercher du travail. La vie est tellement chère sur place il ne fallait pas traîner !

 

4. Qu’as tu fais sur place ?

Nous avons très rapidement obtenu un entretien dans une agence d’hospitalité et nous avons été recrutés. (Clifford Wallace Agency) c’était le job parfait ! Nous étions envoyés en tant que serveurs sur tout types d’événements partout dans Sydney et ses alentours. Nous avons par exemple travaillé à l’Opéra, à la gouvernement house, pour la Sydney Tower, la gallérie d’art du NSW. C’était très formateur et très intéressant !

Dans ce genre d’agence, on avait aussi la chance de pouvoir choisir nos disponibilités. Nous pouvons donc travailler prêt de 60h par semaine puis partir en trip les 20 jours qui suivent et n’avoir aucun problème lors de notre retour pour obtenir de nouvelles missions et évents. C’est grâce à cela que nous avons pu faire plusieurs road trip, notamment sur la côte est, le centre puis le nord.

La vie à Sydney va très vite. Les rencontres aussi ! Entre le travail, la vie nocturne, les colocs… J’ai du rencontré des dizaines de personnes des quatre coins du monde. Ça c’était génial ! Nous nous aidions pour l’anglais, partagions nos bons plans, nos cultures.. Tout.

gwen kangourou

gwen trip saut

 

 

 

5. Quel est ta pire galère et ton meilleur souvenir?

Concernant ma pire galère et mon meilleur souvenir je bloque un peu.. Mes huit mois d’Australie ont été riche en aventures et émotions. C’est difficile de choisir ! Me retrouver dans des événements prestigieux et voir la confiance que m’accordait l’agence me faisait chaud au cœur. J’ai par exemple servi à l’une des plus grosses soirées de L’opéra pour l’événement du nouvelle an. C’était complètement fou de se dire que j’étais ici, ce jour là. Mes road trip en 4×4 sont aussi des souvenirs que je n’oublierais jamais. Dormir dans le bush, rouler des heures, sauter des cascades, voir des paysages fantastiques…. C’était juste complètement dingue. J’ai aussi eu la chance sur la côte est de rencontrer un marin dans le métro. Après avoir discuté avec lui il nous a proposé à mon ami et moi de nous faire voyager sur son voilier de Brisbane jusqu’au Withsundays. C’était une expérience magnifique ! Une semaine en haute mer à apprendre comment naviguer, tourner pour les gardes de nuits, vivre coupés du monde.. Je m’en souviendrai toute ma vie.

Concernant les pires souvenir rien ne me vient vraiment en tête. J’ai été assez chanceuse je pense lors de mon aventure. Bon évidement il nous arrive a tous quelques mésaventures (crever une roue, se faire voler son téléphone, virer de son appartement…)

Mais je n’ai jamais eu l’impression d’être en mauvaise posture et le fait de vivre en communauté aide beaucoup lors des étapes un peu compliquées !

gwen trip vue 2

6. Où es tu actuellement et quels sont tes futurs projets?

Actuellement, je suis en Indonésie. Je suis tombée amoureuse de l’Asie et principalement de ce pays et j’ai donc voulu y retourner avant de rentrer en France. Je passe après par Singapour pour une petite semaine puis décolle pour Paris fin mai. Je compte rester sur place tout l’été, jusqu’à fin août puis ensuite je pense à aller vivre à Londres. Mon anglais à besoin d’être perfectionné et après prêt d’un an et demi loin de tout le monde j’aimerais me rapprocher un peu.

Pour la suite j’ai vraiment beaucoup de rêve et d’envies ! De voyage surtout.. L’Inde en sac à dos, l’Amérique Latine, le Canada… Je pense aussi beaucoup à faire de l’humanitaire dans quelques temps. Voyager ouvre les yeux et je ressens aujourd’hui le besoin, a mon échelle, me sentir utile et m’engager pour une cause à laquelle je crois et qui me touche. Mais je me laisse le temps de la réflexion pour organiser tout ça.

gwen fin

gwen lac

Un grand merci à toi Gwendoline pour avoir partagé ton expérience. Je te souhaite de poursuivre ton voyage comme tu l’a commencé, avec de belles rencontres et d’aussi belles photos!

Cheers!

________________________________________________

Retrouve les autres portraits de français partis en Australie

Ils sont partis en Australie

 

 

 

Partage

Facebook Comments

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*