Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande, Alexandra nous raconte son parcours

Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande, Alexandra nous fait part de son témoignage. Elle nous raconte pourquoi elle a quitté la France, comment elle a trouvé ses emplois et ce qu’elle compte faire plus tard.

Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande, Alexandra témoigne

Qui es-tu?


Alexandra (Alex), 30ans, j’ai grandit dans les Yvelines, dans une petite ville près de Versailles. J’ai fait des études d’optiques et bossé en tant qu’opticienne pendant quelques années avant de partir en Australie avec ma soeur.

Pourquoi as-tu voulu quitter le France?

J’ai d’abord voulu vivre une année à l’étranger pour pratiquer l’anglais et me depayser un peu. Donc ma sœur et moi, nous sommes allées en Australie en 2012 pour 1 an. Je pensais qu’1an serait super long. Et bien à la fin de cette année là, comme la majorité, j’ai changé d’avis !

Je suis rentrée, pendant 5 mois, j’avais juste une envie : repartir. en une année, j’avais l’impression d’avoir vécu 10ans d’expériences. J’avais fait tellement de belles rencontres et apprit tellement de choses sur les différentes cultures. J’avais l’impression d’être en décalage avec mes amis. On me demandais de raconter mon expérience mais je ne pouvais pas l’expliquer, il faut la vivre pour comprendre

🙂


Pourquoi as-tu choisi la Nouvelle-Zélande?

J’ai donc décidé d’aller en Nouvelle Zélande seule cette fois, ma sœur ne voulant pas repartir.

J’ai choisi la Nouvelle-Zélande car c’était proche de l’Australie. De plus, tous les Australiens m’avaient dit que c’était encore mieux que chez eux, que les kiwis étaient encore plus sympa 😉 (après je trouve qu’ils sont aussi sympas). Mais, je m’étais dis leur culture serait similaire et l’expérience qui se reprocherait le plus de Australie.

Quand es-tu partie et comment t’es-tu préparée?

Je suis partie en Nouvelle-Zélande en Mars 2014. Je ne m’était pas du tout préparée cette fois, car l’expérience en Australie m’avait mise en confiance. J’avais juste économisé 3000€ pour me poser quelques mois à Auckland. Je comptais aller à Queenstown après, pour la saison de ski.


j’avais pas mal aimé le forum Frog in NZ si je me souviens bien. Les démarches pour le visa était assez facile comme pour l’Australie. Tu fais la demande en ligne et quelques jours plus tard ,tu reçois ton visa par e-mail.
j’ai joins quelques groupes de français sur facebook mais je ne m’en était pas servis au final. J’avais aucun contact en Nouvelle-Zélande, mis à part un ou deux potes rencontrés en Australie, qui étaient installés à Queenstown.

Comment se sont passés tes premiers mois?

J’avais passé 1 semaine dans un hostel rempli de français au début. J’ai ensuite bouger dans un tout nouveau hostel dans le CBD, en espérant pratiquer plus l’anglais, jackpot! j’ai eu l’énorme chance de tomber sur un backpack trop cool (Attic backpacker). Il y avait beaucoup d’anglais, Irlandais, écossais, gallois et quelques autre nationalités…

L’ambiance était terrible, on s’entendait tous bien et on était tous dans les chambres de « long terme ». Je m’ennuyais pendant mes journées, donc j’ai voulu trouver un boulot pour m’occuper. Même si j’avais toujours pas mal de sous de côté (oui 2-3000€ c’était pas mal pour moi! ahaha).

J’ai postulé pour un job de serveuse dans un resto gastronomique (pas d’expérience dans le gastro mais dans la restauration pas mal, ayant bossé en Australie et dans le resto de ma mère en France). J’ai été tout de suite embauché et j’ai adoré l’hospitalité des kiwis! J’avais déjà adoré ça en Australie, mais c’est vrai qu’ils sont super ouverts d’esprit en général. Ils aiment parler avec tout le monde, nous aider dans nos démarches et tout. J’ai eu aucun soucis côté administratif. Le compte en banque a été ouvert en une simple visite chez un banquier, rien de plus simple. J’avais demandé mon IRD en ligne et fait une carte « 18+ ». Pour éviter d’utiliser mon passeport dans les bars (si physiquement tu fait moins de 25ans tu dois avoir ta carte).

Qu’as-tu fait en arrivant et les mois d’après?

j’ai rencontré mon copain dans mon hostel à Auckland. Il est irlandais, et j’ai aussi fait de chouettes rencontres qui sont aujourd’hui toujours dans mon cercle d’amis à Auckland.
J’avais quitté Auckland pour allez bosser à Queenstown pendant la saison de ski. J’avais envoyé des e-mails à plusieurs resto pour leur demander si ils recherchaient. J’avais déjà 2 entretiens de prévue avant mon arrivée.

J’ai eu les 2 boulots et j’ai finis par juste bosser pour l’un des deux. J’ai également fait le ménage dans mon hostel pour ne pas payer ma chambre. J’ai aussi fait de super rencontres (encore eu de la chance de me retrouver avec des nationalités, autres que français). Cela m’a permit de vraiment approfondir mon anglais.

Mon copain qui habitait toujours Auckland venait me voir une fois par mois. Je remontais sur Auckland 1 fois par mois aussi. J’ai ensuite quitté Queenstown pour retourner vivre à Auckland à la fin de la saison.

On a trouvé une maison avec mon copain et des potes de notre auberge.
A la fin de mon working holiday visa, une copine rencontrée en Australie m’a rejoint. On a fait un road trip en Van, de 3 semaines, dans toute la Nouvelle-Zélande.

J’étais ensuite rentrée en France et j’ai fait la demande d’un visa en partenariat avec mon copain pour revenir en Nouvelle-Zélande. Je l’avais eu super rapidement. Je suis donc repartie en Nouvelle-Zélande et j’habite à Mont Eden (6 ans maintenant).

Peux-tu nous en dire plus sur ce Visa Parter?

A la fin de mon WHV, j’ai été en France pour faire la demande de mon partnership visa. Pourquoi de la France ? Car on m’a dit que cela pouvait prendre 3 mois et qu’en l’attendant, tu peux pas bosser. Donc, je me suis dis : je vais en profiter pour voir ma famille pendant ces 3 mois.

J’ai bossé pour me refaire des sous et j’ai réunis tous les papiers nécessaires pour le Visa Partner. Ça a changé depuis, mais bon en gros : c’est casier judiciaire, tests medicaux, radio/prise de sang/pipi dans un bocal etc. Puis il fallait des preuves de notre relation…c’est assez vague sur le site de l’immigration.

Donc tu choisis ce que tu veux inclure qui prouve que t’es avec la personne depuis 1 an minimum et que tu as habité avec. Donc des factures de nous aux deux noms, le compte en banque à nos noms, transfert de sous entre nous, photos de nous depuis le début, lettre de ma famille/de nos boss/de notre proprio certifiant qu’on est ensemble, invitation de mariage à nos deux noms, billet d’avion ensemble pour des vacances au Fidji, les billets d’avion quand il venait me voir a Queenstown et moi a Auckland quand on était séparé etc.

On avait pas habité ensemble 1 an donc on pensait que ça passerait peut-être pas. Mais c’est à la discrétion de l’officier qui gère notre demande, si il est satisfait avec nos papiers et qu’il estime qu’on est légitime, ça passe. Du coup une fois que j’avais envoyé le dossier à Londres (depuis la France faut envoyer à Londres) et j’ai reçu le visa en 4 jours ! super rapide ! Peut-être ça a aidé, le fait que mon copain a un job en forte demande en Nouvelle-Zélande (ingénieur dans le civil pour une grosse compagnie d’entretien de routes et chemin de fer).

Du coup, mon visa me donnait autant d’années que celui de mon copain. En gros, c’est un visa qui autorise le conjoint à rester avec son conjoint pendant qu’il bosse. Je peux donc bosser n’importe où, j’ai aucune condition à part la limite de temps. On avait 2 ans et demi.

Parle-nous de ta demande pour la Résidence Permanente


1 an plus tard, on a décidé de demander la résidence sans attendre la fin de notre work visa. Notre work visa nous aurait donné l’option de la résidence qu’à la fin. Car c’était un « work to residency visa » mais on a préféré direct apply pour la résidence. Comme ça mon copain pouvait avoir le choix de bosser pour n’importe quel compagnie. Car à ce moment-là, il pensait changer de boulot mais son visa était attaché à son employeur.

Je voulais aussi faire des études et le prix pour les étudiants internationaux étaient trop élevés donc on s’est dit qu’on payerait moins cher en étant résident.
Mon copain avec son expérience professionnel + diplôme + employeur + salaires, il avait tous les points nécessaires pour obtenir la résidence.

On a eu la résidence en 6 mois. Aujourd’hui c’est beaucoup plus long, une copine attends toujours la sienne et ça fait 1an et demi…
Avec cette résidence, nous avons une condition : habiter en Nouvelle-Zélande minimum 6 mois par an pendant les 2 premières années. Tu peux ensuite avoir la citoyenneté après 3 ans de résidence permanente. Ce qui permet d’avoir le passeport et la nationalité néo-zélandais.


Où es-tu actuellement et que fais-tu?

Maintenant, je suis manager d’une réception dans un cabinet privée de Radiologie. Je bosse à côté en tant que photographe de nouveau né.


Niveau visa, je suis Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande et on aura la citoyenneté dans 1 an et demi. Mon copain est ingénieur dans le civil donc il a toujours eu un visa assez rapidement. Son job est sur la liste des boulots recherchés.

J’ai aussi fait des études pour être interprète pour les français dans les hôpitaux/tribunaux/immigration etc. (aussi beaucoup pour les tahitiens qui viennent en Nouvelle-Zélande pour leur chirurgies).

Comment as-tu trouver ton poste de Manager en Nouvelle-Zélande?

Et pour mon boulot de manager, j’ai bossé dans des hôpitaux au début avec l’aide d’une agence de recrutement. J’ai su vite montrer mes capacités d’adaptations et d’investissements. J’ai eu beaucoup d’opportunités de boulots et ensuite ma coloc qui bossait dans le cabinet de radiologie m’a fait rentrer dans sa clinique. Car ils avaient une nouvelle machine pour des scanners et j’ai été en charge de ce département. Ce n’est pas compliqué quand tu sais bosser et que t’es logique, et surtout pas flemmard.

Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande
Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande
Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande

Pourquoi avoir voulu être Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande?

On aime beaucoup le pays et qu’on souhaite avoir la possibilité de revenir y habiter n’importe quand. On se dit aujourd’hui, la résidence permanente c’est à vie!


Aussi la résidence permanente nous laisse le choix de bosser où on veut et de ne pas être bloqué avec le même employeur.

Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande
Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande
Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande
Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande
Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande

Que vas-tu faire dans les prochain mois?

Nous comptons rentrer en France et en Irlande en Juillet. Afin de voir nos familles et on avait 2 mariages mais ils ont été annulés à cause du Coronavirus.

Nous ne savons donc pas trop quand rentrer pour visiter la famille; on essaye de rentrer 1 fois par an pour les vacances. Nous pensons rester encore quelques années et d’envisager habiter en Europe pour quelques années.


Sinon, on est toujours à planifier des road trips, des qu’on a un long week-end. On à toujours des plans, on loue souvent des baraques avec des potes. Et on en profite pour visiter les alentours. On connait vraiment bien la Nouvelle-Zélande maintenant. On a visité bien plus que la plupart des kiwis ! (oui beaucoup de nos collègues n’ont jamais été dans l’île du sud! ).


On va souvent en Australie pour des long weekends. On a profité de la proximité des îles du pacifique pour visiter Tahiti l’année dernière.

Résidente Permanente en Nouvelle-Zélande

Tout savoir sur la Nouvele-Zélande

Les tout premiers habitants de la NZ seraient des Polynésiens venant des Îles Cook, des Îles australes. D’après certaines légenges, Kupe serait le premier explorateur à découvrir la Nouvelle-Zélande…lire la suite